Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /15 novembre 2017
  • LABEL /Bad Reputation
  • FORMAT /Digipack

Notre avis

Formé en 2008, Trucker Diablo ne tarde pas à se faire repérer entre autres par Joe Elliot (Def Leppard) et Cormac neeson (The Answer). Ils assurent quelques mois plus tard les 1ères parties de Twisted Sister, de Black Stone Cherry et des Foo Fighters par exemple et participe même au Download Festival 2011. Rapidement signé pour la France et le Bénélux par l’excellent label français Bad Reputation, ils enchainent ensuite avec “Songs Of Iron” (2013) et “Rise Above The Noise” (2015) qui ne sortira malheureusement qu’au format numérique. Le 1er titre proposé (et sans équivoque) “Born Trucker” nous propose un Hard Rock classic tandis que le suivant est plus sauvage dans l’esprit. Ils enchainent dans la foulée avec du bon rock US, qui me fait penser immédiatement aux canadiens de Nickelback.

Ces quatres musiciens s’attaquent à tous les styles sans aucun complexe, et on sent chez eux un énorme potentiel. La ballade irlandaise se poursuit avec bonheur, avec beaucoup de générosité et cela reste vraiment très agréable à écouter (avec des touches FM parfois). Le quatuor nous assomme avec des refrains qui restent direct dans la tête et nous incite à les rejoindre pour faire la fête. Il ne faut jamais se fier aux apparences dit-on souvent, et c’est tout à fait le cas avec ce groupe que l’on croirait venir tout droit du pays de l’oncle Sam. Le combo emmené par l’excellent chanteur Tom Harte sonne plus américain que certains groupes texans, c’est dire ! Les intonations sont parfois sudistes, sans pour autant tomber dans la facilité et le déjà vu, et ils ont su digérer toutes leurs nombreuses influences pour en faire quelque chose de carré et d’efficace.

L’aspect brut de Black Label Society, le feeling de Lynyrd Skynyrd, la lourdeur de Corrosion of Conformity et vous obtenez le son proposé par cette excellente formation originaire d’Armagh. dans le nord de l’Irlande. Certains titres enfoncent direct la cage thoracique, le groove est vraiment du tonnerre et les riffs pèsent des tonnes. Un gros travail mélodique et harmonique est également à souligner, avec quelques escapades musicalement intéressantes qui vous donneront immédiatement l’envie de rappuyer sur la touche « Play » !

En bref, on est charmé par les arrangements soignés, la débauche de guitares bien puissantes, la rythmique implacable et la voix irréprochable du chanteur. A (re)découvrir en urgence.

Arno Jaffré