Détail de l'album

Notre avis

Ecouter de la musique améliore la communication entre nos cellules et renforce ainsi notre système immunitaire. Ce n’est pas moi qui l’affirme mais une scientifique anglaise, qui après étude, a pu obtenir ce constat. Pour un mélomane comme moi, c’est une nouvelle qui ne passe pas inaperçu bien évidemment. Autre bonne nouvelle en ce mois d’août, Triggerfinger est de retour. La musique est avant tout une question de sentiment et de ressenti, et il ne suffit pas d’être originaire d’un coin de la planète en particulier pour transmettre ces émotions. Ce trio en est la preuve vivante, et on comprend immédiatement de qui s’est inspiré la formation pour le groove de ses compositions et son côté hypnotisant.

Si vous cherchiez un compromis entre les Queens Of The Stone Age et les Eagles Of Death Metal, c’est vers les belges qu’il va falloir se tourner. Le style impose d’avoir un jeu rythmique plutôt posé, et presque paresseux. A tout cela, Triggerfinger ajoute un certain savoir-faire à mettre en boucle, tantôt de manière convenue, mais toujours avec classe, tantôt de manière audacieuse avec un brin de folie décalé. Bref, ne cherchez pas ici un disque de rock, de stoner, de pop ou toutes autres catégories musicales, “Colossus” est tout cela à la fois.

Cet opus est riche et varié, vogue en terrain connu, et distille tout au long des dix titres présents, une marge de manœuvre qui permet à l’auditeur de croire en lui. On sent d’entrée que ces dix pistes ont été travaillées autant avec envie que professionnalisme, et surtout qu’ils ont été capables de s’éloigner parfois de leurs illustres modèles. Ils sont donc sur la bonne voie, et s’ils arrivent à l’avenir à obtenir davantage d’identité, ils marqueront certainement les esprits (si ce n’est pas déjà fait). Malgré tout, l’univers sonore est étonnant de cohérence, l’alliance entre les chansons et la voix est parfaite, et l’ensemble est arrangé avec tact et brio. Nous tenons donc là des musiciens qui possèdent un sens inné de la mélodie et qui nous libèrent quelque chose d’excitant, d’énergique et d’enjoué.

Sur ce langoureux coup d’éclat, “Colossus” démarre en trombe et à travers ce CD se dessine l’ADN d’une cellule rock concernée et charismatique. Voilà qui devrait finir de convaincre les plus septiques d’entre vous. Hautement recommandable.

Arno Jaffré