Détail de l'album

Notre avis

Il est bien normal d’avoir des influences, encore faut-il parvenir à les digérer et à s’en détacher suffisamment pour proposer une musique un tant soit peu personnelle. Articulés autour du chanteur John Cronise, les quatre membres de The Sword sont parvenus à prendre juste ce qu’il fallait de distance avec leurs glorieux aînés pour nous toucher en plein cœur, et faire en sorte que l’électrocardiogramme vibre intensément. Bien entendu, à l’écoute de ce nouvel album, j’entends forcément d’irréfutables réminiscences des mastodontes du rock que sont Led Zeppelin, Pink Floyd ou bien Lynyrd Skynyrd pour ne citer qu’eux.

Les grands noms se télescopent dans un monument à la gloire de ce bon vieux rock qui sent la naphtaline et j’ai eu peur que l’énorme entrée en matière qu’est “Deadly Nightshade” revête un statut de tube susceptible d’effacer le reste. Ce n’est heureusement pas le cas, puisque chaque morceau démontre avec sagacité qu’on tient là une révélation. Le quatuor utilise avec parcimonie ses inspirations et réussit donc à présenter un opus cohérent, qui, s’il présente de nombreuses nuances, reste dans une solide base classic rock. Ils mettent en flacon ce qu’ils maîtrisent : une musique de liberté qui a besoin de respirer, pas d’être conditionnée pour seulement offrir une relecture à des compositions qui accusent leur âge.

Embarquement immédiat pour un son organique, crépitant, couplé avec un groove coloré et une guitare tranchante. La recette est là. La force du groupe réside dans le fait qu’ils ne s’égarent jamais, et parviennent à insuffler du rock dans tout ce qu’ils touchent. On peut souligner également leur capacité à se renouveler, à explorer différents horizons, sans renier ce qui fait leur force. Nombreuses sont les formations à plomber leur potentiel musical en accueillant un vocaliste en-dessous de leur talent. The Sword ne tombe pas dans ce travers avec John Cronise, ce type étant vraiment excellent dans tous les registres et sa voix un véritable atout. Bonne pioche.

Vous l’aurez compris, ces nouveaux titres sont des petites pépites relativement incontournables, interprétées par de talentueux musiciens, qu’il ne sera pas aisé de contourner. Tout bien considéré, un enregistrement qui plaira pour ce qu’il dégage, à recommander pour ce qu’il représente et pour le bonheur qu’il procure. N’en déplaise aux puristes.

Arno Jaffré