Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /10 octobre 2019
  • LABEL /M & O Music
  • FORMAT /EP, CD et Digital

Notre avis

Être fan de The Gentlemen Of Leisure réclame une certaine patience…Leur dernier EP étant sorti en 2015, il aura fallu attendre quatre ans pour avoir de leurs nouvelles. Les voici donc de retour, et ce sans le moindre morceau superflu, et avec nouveau défi qu’ils relèvent haut la main. Si l’efficacité est bien présente, le quatuor n’en oublie pas de faire vibrer notre fibre nostalgique, et le groupe ne se prive à aucun moment de nous pousser un peu plus au bord du précipice. Bien que non passéiste, le rideau n’a cependant toujours pas été tiré sur le passé et sur ce “Ten Thousand Feet And Rising” sans œillères, où cohabitent dans une magnifique synthèse rock et grunge, le combo se place loin des démarches commerciales que l’on peut entendre à l’heure actuelle.

Ces Gentlemen se sont efforcés ici de créer une atmosphère tantôt douce et nostalgique, tantôt enlevée et rageuse dans laquelle ils excellent tout simplement. La répartition des chansons est assez judicieuse (avec en deuxième position “Tainted Love” reprise de Soft Cell) et ils s’approprient de nombreux styles en s’éloignant volontiers du rock basique (tout en s’approchant par moment de la scène made in Seattle). Ce disque interpelle par sa diversité mais n’en reste pas moins d’une grande cohérence. Les riffs sont hautement radioactifs, les harmonies vocales ciselées et la section rythmique du genre métronomique.

Les compositions sont équilibrées, les mélodies imparables et ils choisissent la plupart du temps des ambiances plus introspectives qu’explosives. La recette est intemporelle et ils nous font revenir aux saveurs d’antan sans forcément nous brusquer, comme une bonne piqûre de rappel bien agréable pour un opus plutôt frais pour du déjà entendu. Voici tout le paradoxe de cet EP cinq titres. Ces musiciens se lâchent et peaufinent une musique variée où persiste une certaine nostalgie, ce qui leur permet de se rapprocher à petits pas de leurs références.

De quoi rassurer leurs fans sur leur vitalité et leur inspiration en trouvant tout naturellement leur place au sein de la scène rock française. Un concentré donc de ce que peut faire et écouter une entité aux multiples influences, et un nouveau volume riche qui offre des contenus reliés entre eux par une envie commune d’aller ensemble au bout de ses idées. Recommandé et recommandable.

Arno Jaffré