Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /01 novembre 2019
  • LABEL /BMG
  • FORMAT /LP, CD et Digital

Notre avis

D’emblée, le premier 45 tours des Sex Pistols “Anarchy in the UK” (sorti en novembre 1976) règle définitivement son compte au message “Peace and Love” des hippies et secoue l’Angleterre. Ce que l’on sait moins, c’est qu’ils ont été précédés de quelques semaines par leurs compatriotes de The Damned qui seront donc le premier groupe de punk anglais à sortir un single. Après le succès de ce premier titre “New Rose” sorti donc en octobre 1976, ils entament au mois de décembre de la même année une tournée en compagnie des Sex Pistols (fer de lance de ce mouvement subversif), des Clash et des Heartbreakers.

L’histoire est lancée mais cette furia punk s’achèvera dans la décadence et ne durera finalement que deux ans (de 1976 à 1978). Les punks s’étant mondanisés, ils fréquenteront par la suite les milieux de l’art et du showbiz. Après la crasse, la provocation, la sueur et la bière, cette industrie musicale cèdera au strass, aux paillettes et aux boules à facettes du disco, dont John Travolta deviendra l’icône. Les marges n’étant plus à la mode, les punks finiront zonards et les junkies, enfin ceux qui auront survécu, se mettront au jogging, à la coke et se dégoteront un job dans une agence de communication. “Punk is Dead”. La première vague en tout cas…

Au fil du temps, les membres de The Damned ont su évoluer et sont devenus la première formation gothique (un virage pris en 1980) et auront une influence majeure sur cette culture. Neuf de leurs singles entreront au Top 40 au Royaume Uni et leur dernier album “Evil Spirits” sera le premier à figurer dans le Top 10 en 2018. Cette anthologie, organisée par le groupe lui-même, couvre 40 ans de carrière dans un indispensable coffret 39 titres. Cette sélection, qui va bien au-delà d’un simple “best of”, comprend toutes les chansons les plus attendus par les fans même si les puristes déploreront par exemple l’absence de “Looking At You” la reprise des MC5. Un achat que je vous recommande chaudement pour vos ami(e)s les plus culturellement dépravé(e)s.

Arno Jaffré