Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /17 mai 2019
  • LABEL /M & O Music
  • FORMAT /EP, CD et Digital

Notre avis

A la première écoute, on peut remarquer qu’aucune fioriture, qu’aucune surenchère technique chiante et dégoulinante ne vient pénaliser ce premier album de Loud.Anonymity. Le trio va à l’essentiel cherchant sans doute à revenir aux sources de leur style de prédilection. Malgré quelques approximations, « Eponym » se laisse apprivoiser assez facilement et le groupe privilégie l’efficacité à la technicité.

Leur son hybride (un mélange de metal, grunge et punk) est accrocheur, redoutable et les mecs nous prouvent en douze pistes qu’ils n’ont franchement pas envie de rigoler. Musicalement, ils démontrent de belles dispositions et pas vraiment le temps de s’emmerder en écoutant un titre…que le suivant a déjà pris le relais ! C’est explosif, sans temps morts et le chant méchamment hargneux est brut de décoffrage et bas du front. Les riffs sont massifs, écrasants et la pression est palpable du début à la fin.

A chaque coup de grosse caisse, on a l’impression d’entendre le son scintillant d’une douille de 12mm qui tombe sur le sol. Un album solide donc contenant son lot de passages marquants, dilués dans un déluge de sonorités venus d’Outre-tombe. Les toulousains varient tout de même parfois leur propos (que ce soit au niveau des rythmes et des ambiances) mais la rupture d’anévrisme n’est jamais bien loin. La touche « roots » est bien présente, colle parfaitement avec le son qu’ils veulent développer et la présence de chaque instrument est bien équilibré.

Avec cette galette, Loud.Anonymity ne baisse pas la garde, n’a pas la prétention de révolutionner quoi que ce soit et reste profondément planté dans ses convictions. Les gars ont bien appris la recette, et devraient se bonifier dans le temps. Un groupe à suivre donc…

Arno Jaffré