Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /27 novembre 2020
  • LABEL /Auto-production
  • FORMAT /LP, CD et Digital

Notre avis

Un album entièrement instrumental n’est pas seulement réservé à une élite et un tel projet, aussi ambitieux soit-il, peut s’avérer casse-gueule si tous les instruments ne sont pas bien mis en valeur. Le but étant, bien entendu, de rendre accessible une musique qui ne l’est pas forcément pour tout le monde et d’éviter à tout prix la démonstration technique.

Le guitariste Jimm l’a bien compris, et nous emmène dans un univers particulier, où le son a bien plus de valeur que les mots. Celui qui officie d’habitude dans un registre un peu plus engagé possède de nombreuses qualités et une tenace envie de bien faire flotte sur la globalité des titres. Quatorze titres au final qui ont la capacité de nous tenir en haleine, et qui toujours sans un mot, nous transportent vers des territoires musicaux rarement aussi bien explorés : de l’instrumental bien cadenassé où l’improvisation n’est qu’une illusion car tout y est défini à l’avance.

Rien n’est donc laissé au hasard et en dépit d’influences ultra évidentes, l’ensemble a le mérite d’accrocher d’emblée nos oreilles aguerries. Le parisien brouille cependant les pistes tout en contrôlant tout de bout en bout. Pensé et composé comme la bande-originale d’un film, le résultat est de toute beauté, et avec un équilibre évident, il nous montre ce que c’est d’être carré et inspiré. “Chapter One” est un disque très abouti qui ne peut laisser indifférent. Son titre ne laissant planer aucun doute, on attend avec impatience la suite des aventures de ce cavalier solitaire.

Arno Jaffré