Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /08 mars 2019
  • LABEL /Auto-production
  • FORMAT /EP, CD et Digital

Notre avis

Il y a des signes qui ne trompent pas. Dès la pochette entre les mains, un petit rictus d’intérêt et de confiance s’est dessiné sur mon visage… mais place à la musique. Sortis de nulle part (ou presque), les membres de Kicked To Heaven nous offrent ici un album authentique, assurément (hard) rock, mais surtout sûr de son propos. A l’heure où le marché de la musique regorge de formations diverses et variées, il devient rapidement compliqué de tirer son épingle du jeu, et de se démarquer de ses congénères. Cette règle est d’autant plus vérifiable et applicable pour les groupes s’inspirant du rock venu des antipodes.

La présence de “Dog Hound” en ouverture de cet album semble donner une image relativement juste de l’orientation prise par le quatuor : un hard rock à la fois classe et puissant, les musiciens trouvant ici le parfait équilibre entre mélodie et énergie avec des riffs efficaces et un refrain accrocheur. Le premier point positif vient de son chanteur Alex Sabin, qui ne tombe pas dans le cliché de la voix rock & roll à tout prix. Le deuxième, c’est que ces musiciens n’ont, semble-t-il, vraiment aucune envie de respecter les codes (excellente initiative). Sans révolutionner le genre (mais qui le pourrait ?), l’ensemble est assuré avec une série de compositions solides et dynamiques qui garantissent à cet opus une bonne durée de vie.

Rien de surprenant mais une première approche rassurante, et pour un premier essai, on peut dire qu’il est transformé. C’est cohérent et on ne peut que saluer la performance de cette formation d’essayer de nous proposer quelque chose sortant de l’ordinaire, et qui soit qualitatif. S’il s’avère difficile de trouver un vrai défaut à cette première offrande, il existe tout de même quelques longueurs (rien de grave rassurez-vous). Parmi les dix titres, peu se détachent vraiment du lot, mais l’on peut souligner, comme un uppercut bien placé, l’apport intelligent de différentes influences. Le combo angevin ne prend donc que très peu de risques et affiche des ambitions claires : nous faire passer un bon moment et nous asséner quelques mandales.

Impulsif et énergique, l’ensemble est soigné, et quelques chansons disposent de changements de tempo, les rendant particulièrement intéressantes. Le mixage, dans le genre dynamique, révèle un vrai travail de professionnel et laisse place à chaque instrument. Libérez donc vos sens auditifs et il vous sera bien difficile de rester en place.

Arno Jaffré