Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /15 novembre 2020
  • LABEL /1054 records
  • FORMAT /CD et Digital

Notre avis

Les cinq de « Forest In Blood » nous reviennent à la barre du Queen Anne’s Revenge avec leur Trash/Hardcore et sont bien décidés à tout décimer sur leur passage.

L’album débute sur une introduction qui va très vite nous annoncer la couleur de l’opus. Il démarre telle une salve de canon, le rythme est très soutenu tout le long du premier morceau avec des riffs que même Slayer n’aurait pas renié.  Et le refrain enfonce encore plus le clou avec sa rythmique presque martiale. Forest in Blood est sur le pied de guerre. Et ce n’est pas le morceau suivant « Black skull » qui va inverser la tendance : nous avons le droit à un ouragan de violence. Nos pirates préférés sont déterminés à ne pas fuir le combat !

Elie nous assène ses lyrics telle une bête féroce tandis que les guitares sont toutes voiles dehors pour continuer à nous achever. Un seul petit moment de répit nous sera octroyé avec « Echafaud » ce qui nous permettra peut-être de reprendre notre souffle, avant de repartir de plus belle avec « haut et court », sur lequel on peut retrouver en guest Nico (The Arrs) dont la voix se complète à merveille avec le capitaine Elie.

Nous vient ensuite « Never surrender » avec son refrain que tous les flibustiers de France et de Navarre reprendrons en cœur sur le pont de leurs bâtiments. Forest in Blood n’est clairement pas là pour faire des prisonniers, beaucoup de nuques vont finir brisées dans le pit.

Alors foncez moussaillons prendre une bonne grosse gorgée de rhum, car vous ne ressortirez pas indemne de votre combat face au Kraken.

REIGN IN RUM !!!

Quentin