Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /15 janvier 2019
  • LABEL /Auto-production
  • FORMAT /EP, CD et Digital

Notre avis

Partant sans doute sur le principe que leurs fans vont venir d’horizons divers et variés, Dead Bones Bunny a souhaité mettre en avant cette pluralité en nous concoctant un premier album allant dans ce sens. Ce groupe parisien nous propose donc de casser les codes en mélangeant plusieurs influences. S’il n’y a rien d’exceptionnel à cela, la facilité avec laquelle les compositions défilent force le respect.

Dead Bones Bunny n’est ni Metal, ni Rockabilly, ni Stoner, ni Southern Rock, ni Country Punk…mais un cocktail Molotov musical et un grand écart improbable qui reste tout de même un modèle d’équilibre. Dès les premières notes, ils nous laissent espérer une piqûre d’adrénaline en intraveineuse et les diverses harmonies permettent au chant de s’imposer de fort belle manière. Leurs expériences respectives pèsent dans la balance et leur musique en constante évolution est toujours bien écrite. Un mélange subtil de puissance et de mélodie d’une redoutable efficacité.

Ce groupe atteint un niveau de musicalité vraiment intéressant ainsi qu’une maturité indéniable. Malgré un côté linéaire, les refrains vous restent facilement en mémoire et le plaisir s’accroit au fil des écoutes. Les titres pêchus s’enchainent sans temps mort et on ne peut résister de chantonner quelques refrains et de taper du pied. Dead Bones Bunny garde une identité somme toute assez classique mais bien défini et reconnaissable. La paire rythmique, tout en restant discrète, fait du très bon boulot et s’il manque à cet opus un brin de folie, il s’avère assez spontané pour laisser loin derrière des wagons de groupe sans lendemain.

“What’s Up Rock ?” dispose également d’un très bon son permettant de les apprécier à leur juste valeur et une technicité qui mérite d’être soulignée. Ils injectent les bonnes doses et une série de riffs bien rock pour nous proposer une musique solide, intemporel et contemporaine à la fois. Les réduire à un combo prêt à tout pour réussir, ce serait nier les arrangements et les accords qui parcourent ce disque. Cet album est bon parce qu’il nous laisse le temps de voyager et dure ce qu’il faut pour que l’on ne s’en lasse pas. Leur son qui ne répond définitivement pas aux modes se laisse écouter en rentrant du bureau, une fois la cravate rangée et les mocassins à gland dans le placard.

L’ambiance est parfois américaine et cela ne fait aucun doute sur certaines chansons qui ont carrément leur place sur la prochaine B.O du prochain Tarantino ou d’une bande-son d’un bon film de série B. L’état d’esprit est bien présent et les risques d’acouphènes se multiplient. Empreints de nostalgie, douze titres plutôt bons, mais qui auraient mérité quelques ajustements supplémentaires.

Arno Jaffré