Détail de l'album

Notre avis

C’est indéniable, C:O:R:T:E:Z a su évoluer au fil des années pour améliorer ses compositions et donne toujours dans le Hardcore (une étiquette profondément réductrice mais il faut bien parfois donner quelques indications), et sans forcément s’enfermer dans le genre, ils arrivent à lui donner un peu de souffle en y incorporant de sporadiques touches de Noise. Une touche d’agressivité sans équivoque qui devrait faire son petit effet en live quand on connaît l’ampleur que cela peut prendre sur leur terrain de prédilection qu’est la scène.

Techniquement relevé, ils n’attendent pas bien longtemps avant de poser leur touche personnelle si reconnaissable, mêlant lourdeur et hargne, le tout baignant dans une obscurité ambiante. La puissante voix d’Antoine Läng transperce avec brio les différents niveaux d’émotion que suscite leur musique, et l’album se métallise au fur et à mesure qu’on y pénètre. “No More Conqueror” nous propose bien plus qu’une redite des précédents albums, les suisses poursuivant leur progression naturelle après des débuts destinés à bâtir les fondations de leur style.

Sans être novateur, ils nous proposent dix titres aboutis, costauds, sombres, écrasants et qui reflètent toute la maturité acquise au fil du temps. De quoi faire bondir de bonheur et rassurer les inconditionnels, et de quoi surprendre même quelques-uns d’entre eux tant la finesse technique qui s’en dégage est importante. Un fait s’établit de lui-même, C:O:R:T:E:Z se perd moins à vouloir à tout prix être puissant pour être puissant, la part belle étant faite aux mélodies et aux ambiances, sans renier forcément l’impact extrême et la difficulté de certains passages. C’est tout en force qu’ils viennent nous enivrer, et cette violence canalisée est une vraie claque infligée à son auditeur.

Mélancolie, rage, détermination…autant de sentiments qui se mélangent à la découverte de ce troisième album. Quasi magnétique, l’association entre le chant et les guitares est captivante même si l’esprit dégagé est parfois similaire et certaines structures proches. Les détracteurs vont guetter cette nouvelle sortie avec leur mauvaise foi habituelle, mais en auront pour leurs frais, les helvètes ne s’étant pas ramolli, loin de là. Qu’ils le veuillent ou non, ils génèrent une nouvelle fois une pression sur leurs fans, impatients de découvrir ce nouveau chapitre où la qualité organique est bien présente.

Tout compte fait, ils continuent de produire une musique sans concession et à l’écoute de ce nouveau disque qui respire talent et implication, on comprend mieux pourquoi ils possèdent une fan base aussi importante. Cette bombe auditive démontre la puissance et la créativité du combo et avec une énorme production, “No More Conqueror” leur permet de signer un retour fracassant. Au passage, ils nous prouvent une fois de plus que leur place au sein de la scène Metal européenne est mille fois méritée. Un groupe qui est loin, très loin d’avoir dit son dernier mot.

Arno Jaffré