Détail de l'album

  • DATE DE PUBLICATION /24 avril 2020
  • LABEL /M & O Music
  • FORMAT /EP, CD et Digital

Notre avis

Tout le monde a des défauts. Moi par exemple j’ai très peu écouté ETHS dans ma vie et à chaque fois, la tentative était peu concluante. Alors quand j’ai eu entre les mains ce 1er EP de 6S9, nouveau projet Électro de Staif Bihl, ancien guitariste et compositeur de ETHS, j’avais très peu d’attentes. Bien mal m’en a pris.

Petit préambule. Hormis quelques passages, le Metal n’a, à mon sens, que peu de place dans l’EP. L’Electro étant maintenant rompue à l’utilisation de grosses guitares, il suffit d’écouter n’importe quel album de Charli XCX pour se rendre compte que même la « Pop » utilise souvent des sons bien plus dégueu que ce que le plus sale des Trve rêverait de produire dans sa cave.

Et c’est loin d’être un défaut. Les refrains tapent toujours dans le mille, avec un combo synthés/guitare/beat ultra catchy. Sans oublier les collaborations au chant (Boots, Amalia Piovoso et Renato Di Folco) particulièrement réussies dans ces moments où on peut sentir toute la passion de 6S9 pour l’Électro-Pop qui reste en tête toute la journée.

Cependant, le tout n’est pas parfait : le chant principal des couplets étant assuré par 6S9, dans une voix grave rappelant Le peuple de l’herbe ou du moins un héritage Dub, ne correspond pas toujours à l’énergie développée par l’instrumentation.

Les myriades d’influences allant de la musique orientale au bon gros synth 80 sont réussies mais ne réussissent pas à se hisser au niveau des refrains, créant une sensation de ventre mou par moment. Il manque encore surement de la frénésie que peut avoir un Perturbator ou d’un parti pris encore plus tranchant. Chose compréhensible venant d’un changement et mélange de style de la part de Staif Bihl, qui je suis sûr, sera plus aiguisé dans le futur.
En ce sens Yakusa et Ishtar sont les morceaux qui se démarquent le plus de cet EP, assumant beaucoup plus ce melting-pot musical.

Écoutez As Above, So Below malgré mes critiques.

Car si tout le monde a des défauts, il ne faut pas en oublier ses qualités et ce 1er EP en a.

Paul-E